Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Favre de Thierrens

Toute l'actualité du peintre Jacques Favre de Thierrens : sa vie, son oeuvre, ses expositions...

15 Aug

L'Homme...

 - Catégories :  #L'homme

L'Homme...

Issu d'une vieille famille protestante, Jacques Favre de Thierrens est né le 18 février 1895 à Nimes.

Il prépare l'Ecole des Beaux-Arts où il sera reçu mais n'y restera que peu de temps, la première guerre mondiale ayant éclaté. Il s'engage et se distinguera d'abord au sein de l'escadrille 215 puis au sein de l'escadrille 62 où il accomplira 104 reconnaissances et sera cité sept fois à l'ordre de l'armée.

Après l'armistice, couvert de décorations, Jacques Favre de Thierrens rentre dans les services spéciaux de l'armée.

1939 : Il se rejette dans l'aventure. Officiers des services de renseignements, il est de janvier à avril 1942 le supérieur de François Mitterand. Il recommande à ce dernier de rédiger des fausses fiches.

Il cachera dans sa propriété de Ledenon dans le Gard des archives des services spéciaux et aura de nombreuses "couvertures" comme industriel, prestidigitateur, cinéaste ou coureur automobile. Homme hors série de la guerre secrète, aucune de ses actions d'éclat ne sera divulguée.

La libération venue, il commence à peindre, en 1953, pour se distraire.

Fin 1955, Jacques Favre de Thierrens expose pour la première fois : c'est un succès. Deux ans plus tard, une nouvelle exposition connait un triomphe. Dès lors, Jacques Favre de Thierrens exposera régulièrement tous les deux ans à la galerie Paul Pétridès, en alternance avec des expositions dans diverses villes de France et aux Etats-Unis.

Peintre de la femme, il aime sa beauté et sa joie de vivre. Très souvent nue ou vêtue d'un simple châle, elle sera son inspirIssu d'une vieille famille protestante, Jacques Favre de Thierrens est né le 18 février 1895 à Nimes.

Il prépare l'Ecole des Beaux-Arts où il sera reçu mais n'y restera que peu de temps, la première guerre mondiale ayant éclaté. Il s'engage et se distinguera d'abord au sein de l'escadrille 215 puis au sein de l'escadrille 62 où il accomplira 104 reconnaissances et sera cité sept fois à l'ordre de l'armée.

Après l'armistice, couvert de décorations, Jacques Favre de Thierrens rentre dans les services spéciaux de l'armée.

1939 : Il se rejette dans l'aventure. Officiers des services de renseignements, il est de janvier à avril 1942 le supérieur de François Mitterand. Il recommande à ce dernier de rédiger des fausses fiches.

Il cachera dans sa propriété de Ledenon dans le Gard des archives des services spéciaux et aura de nombreuses "couvertures" comme industriel, prestidigitateur, cinéaste ou coureur automobile. Homme hors série de la guerre secrète, aucune de ses actions d'éclat ne sera divulguée.

La libération venue, il commence à peindre, en 1953, pour se distraire.

Fin 1955, Jacques Favre de Thierrens expose pour la première fois : c'est un succès. Deux ans plus tard, une nouvelle exposition connait un triomphe. Dès lors, Jacques Favre de Thierrens exposera régulièrement tous les deux ans à la galerie Paul Pétridès, en alternance avec des expositions dans diverses villes de France et aux Etats-Unis.

Peintre de la femme, il aime sa beauté et sa joie de vivre. Très souvent nue ou vêtue d'un simple châle, elle sera son inspiration principale représentant plus de la moitié de ses oeuvres.

Peintre de la Provence, il en a peint ses oliviers tourmentés par le mistral, la camargue sauvage, les monuments et ses bords de mer.

Peintre du mouvement, il a donné de la vie, de l'âme à ses natures mortes. Pêches, raisins, poires ou pommes, citrons ou mandarines sont pour lui l'occasion d'expérimenter la poésie des couleurs.

Jacques Favre de Thierrens est décédé le 17 octobre 1973 et repose au cimetière de Nimesation principale représentant plus de la moitié de ses oeuvres.

À propos

Toute l'actualité du peintre Jacques Favre de Thierrens : sa vie, son oeuvre, ses expositions...